Changement à la tête de l’Aspt : Les acteurs du tourisme veulent un Dg «qui se concerte»

Alors qu’ils créent de la valeur ajoutée dans le secteur du tourisme, les opérateurs privés ont été totalement marginalisés par le directeur sortant de l’Aspt, Abdoulaye Thiam. Ils saluent donc avec plaisir l’arrivée de Bamba Mbow, mais lui demandent de ne pas reproduire les erreurs de son prédécesseur et de les associer à la politique de promotion de la destination. Pour le bien de tous.

La nomination de Mouha­madou Bamba Mbow à la tête de l’Agence sénégalaise de promotion du tourisme (Aspt) aura au moins au départ rencontré l’agrément des acteurs du secteur. Certains de ces opérateurs qui ont contacté Le Quotidien dès l’annonce dans le communiqué du Conseil des ministres du mercredi dernier ont tenu à marquer leur satisfaction. Mais ils n’ont pas non plus manqué de marquer les limites de leur adhésion.
«Le secteur privé prend acte de cette nomination et espère ne pas revivre la situation qu’il a connue avec le directeur Ab­dou­laye Thiam.» Il était devenu de notoriété publique que le directeur sortant avait trouvé le mo­yen, par des initiatives solitaires, de s’aliéner les acteurs du secteur, hôteliers, transporteurs, guides touristiques et autres voyagistes, en voulant imposer d’en haut une politique de promotion touristique qui ne rencontrait pas l’agrément de son Conseil de surveillance qu’il a fini par se mettre à dos. C’est dire que peu sont ceux qui, dans le secteur du tourisme, auront regretté le départ de M. Thiam.
Ce qui n’empêche pas une certaine retenue, même bienveillante, de la part des opérateurs privés qui travaillent dans le secteur. Les problèmes du tourisme sont connus depuis longtemps et ont abouti à une forte désaffection de la destination Sénégal. Depuis longtemps, des organisations comme la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique du Sénégal (Fopits), dirigée par Mamadou Racine Sy, et qui comprend l’essentiel des acteurs du secteur, ont fait le diagnostic et proposé des solutions aux autorités. Et elles ont toujours appelé au dialogue et à la concertation pour redresser un secteur dont tout le monde reconnaît l’importance dans l’économie du pays. Malheu­reusement, et le président Racine Sy l’a souvent dit, la bonne volonté et les engagements pris par les autorités au plus haut niveau de l’Etat n’ont pas toujours été suivis d’effets, parce que les personnes chargées de ces missions n’ont pas semblé avoir compris le sens de leur mission.
Ce qui pousse les membres des organisations touristiques à souligner, à l’endroit du nouveau directeur de l’Aspt, que «l’heure est à la mobilisation pour obtenir enfin un programme de promotion cohérent. Des dossiers attendent, et le secteur privé espère que nous obtiendrons en­fin un consensus pour la promotion de la destination Séné­gal. Nous avons perdu déjà trop de temps et il est temps de se mettre au travail». D’autres se rappellent avoir vu le nouveau Dg Bamba Mbow, dont ils ont souligné le dynamisme lors de la suppression de l’Agence nationale de promotion du tourisme (Anpt) et indiquent : «Nous souhaitons sa réussite et espérons qu’il saura travailler sans chercher à marginaliser le privé, comme son prédécesseur l’avait fait.» Une période où beaucoup d’opérateurs avaient même exprimé leurs regrets d’avoir insisté auprès du Président Macky Sall pour qu’il fasse renaître l’agence de promotion, même sous une nouvelle appellation.

mgueye@lequotidien.sn

Share this:

Publier un commentaire

 
Copyright © 2017 SunuTourisme | Propulsé par SunuCorp